Première association de défense des habitants
Première association de défense des habitants

La CNL au Congrès de l'USH !

Le congrès de l’Union sociale pour l’habitat est toujours un moment important dans la vie de notre organisation. Ce rassemblement annuel des acteurs du logement social nous permet tout d’abord de nous réunir. C’est une des rares occasions pour l’ensemble des administrateurs de la CNL d’échanger sur leur mandat.C’est aussi, pour les militants que nous sommes, un lieu dans lequel nous devons faire entendre la voix des locataires du logement social.

 

 

Cette année, nous avons des raisons d’être mécontents, des raisons de le faire savoir et de mener bataille.
Alors que la précarité s’accroît toujours plus dans notre pays, les politiques du logement ne sont pas à la hauteur des besoins. Le désengagement financier de l’Etat, un an après l’annonce de la création du Fonds national des aides à la pierre, se confirme. Cette année, le financement public de la construction sociale a été plus de quatre fois inférieur à la promesse de François Hollande de 2012.
Le projet de loi Egalité et Citoyenneté, examiné en ce moment au Sénat, remet en cause le principe de mixité dans le logement social. Sur ce sujet comme sur d’autres, la mobilisation doit avoir lieu et elle paye.
Ainsi, nous avons déjà obtenu, grâce à notre action, des reculs sur l’application du SLS, sur la perte du droit au maintien dans les lieux, etc. De plus, le texte intègre maintenant une de nos propositions pour le renforcement de la vie associative : le financement obligatoire des associations via les plans de concertation locative.

Ce congrès sera le dernier avant l’élection présidentielle de 2017. Il doit donc lancer l’offensive pour faire entendre la voix des locataires dans cette campagne.

Recommandez cette page sur :

Dans le prochain numéro de notre journal Logement et Familleretrouvez un dossier passionnant sur la copropriété "Syndics et vente HLM : le casse du siècle" ainsi qu'une tribune sur le mouvement social actuel et un point sur Airbnb, le fléau de la location touristique.

 

Vous abonner

Nombre de visiteurs: