Première association de défense des habitants
Première association de défense des habitants

Projet de loi égalité et citoyenneté : la CNL ne veut pas de ghettos de pauvres !

Lors de la présentation du volet logement du projet de loi égalité et citoyenneté au Conseil national de l’habitat, la CNL a été la seule à donner un avis défavorable vis-à-vis de ce texte dangereux pour les droits des locataires.

Par son vote hier lors de la séance plénière du CNH, la Confédération Nationale du Logement a réaffirmé sa ferme opposition à l’encontre des propositions inégalitaires du projet de loi égalité et citoyenneté. Renforcement du surloyer, remise en cause du maintien dans les lieux, hausse des loyers : elles sont en totale contradiction avec le principe de mixité sociale et renforceront la création de ghettos réservés aux plus pauvres !

Ce qu’il faut pour résoudre la crise du logement, c’est la construction massive de logements sociaux et l’augmentation des plafonds de ressources ! Non pas un renforcement des mesures néfastes de la loi Boutin !

De plus, la CNL met en lumière l’absence totale de mention de démocratie participative à travers la définition claire d’un statut de l’élu social, garant de l’engagement associatif.

Au lieu de stigmatiser le logement social, la CNL appelle le gouvernement à entendre ses revendications et agir pour une mixité sociale réelle et durable.

Recommandez cette page sur :

Dans le prochain numéro de notre journal Logement et Familleretrouvez un dossier passionnant sur la copropriété "Syndics et vente HLM : le casse du siècle" ainsi qu'une tribune sur le mouvement social actuel et un point sur Airbnb, le fléau de la location touristique.

 

Vous abonner

Nombre de visiteurs: